Menu
logo

3,8 millions d'internautes fans d'eSport en France


eSportL' eSport* fait sans conteste partie des activités en vogue sur Internet. En France, au 3ème trimestre 2017, 3,8 millions d'internautes de 15 ans et plus ont déjà visionné ou assisté en live à une compétition d'eSport.

A mi-chemin entre le sport et le jeu vidéo, le sport électronique dispose d'un potentiel de joueurs et de spectateurs important : les jeux en ligne ont rassemblé près de 35 millions d'internautes en décembre 2017[1] et les compétitions sportives battent régulièrement des records d'audience TV. Diffuseurs, plateformes et marques l'ont bien compris.

A quoi joue-t-on exactement ?

Les spectateurs d'eSport ne forment pas un groupe homogène : certains sont friands d'un seul jeu, d'autres sont plus éclectiques. Les amateurs d'eSport ont d'ailleurs des préférences assez variées : parmi les types de jeux appréciés en compétition par les internautes, les jeux de sport arrivent en première position (43%). Mais l'eSport n'est pas l'apanage des fans de sport.

Les "FPS" ou jeux de tir à la première personne (34%) et les arènes de bataille (27%) suivent et complètent le podium. Non loin derrière, on retrouve les jeux de cartes en multijoueur, ainsi que les jeux de stratégie en temps réel, de combat, et de rôle.

Une communauté d'influence

Au-delà de la dimension compétitive de l'eSport, une communauté numérique se tisse autour du gaming. On constate ainsi l'émergence d'influenceurs** dans le domaine : 4,9 millions d'internautes (11%) déclarent suivre un influenceur gaming.

Pour suivre leurs influenceurs préférés, les internautes se rendent essentiellement sur le web, mais la télévision n'est pas en reste. Ce sont principalement les plateformes Internet et les réseaux sociaux qui sont sollicités, devant les acteurs spécialisés du gaming : Youtube est largement cité (77%) devant Facebook (35%), Twitter (26%) et Twitch (14%). Game One (17%) est la seule chaîne de télévision à tirer son épingle du jeu dans ce domaine.

Les internautes ne se contentent pas de se divertir à travers les contenus proposés. En effet, 2,3 millions d'entre eux déclarent avoir acheté un produit spécifique après l'avoir remarqué auprès d'un influenceur, soit près de la moitié des internautes suivant leur activité.

Les marques entrent en jeu

En quelques années, l'eSport est ainsi devenu un véritable marché pour les annonceurs, qui investissent en publicité dans les jeux et en sponsoring lors des compétitions. D'une manière générale, 61% des spectateurs ont déjà identifié des marques sponsors au cours d'un événement et 29% des internautes gamers ont déjà remarqué de la publicité lorsqu'ils jouaient. L'eSport est en ce sens un secteur où convergent des enjeux économiques.

Les avis divergent, mais nombreux sont ceux qui, parmi les spectateurs, attribuent une image positive à la présence de sponsors au cours des tournois. Ils sont ainsi plus d'un tiers à considérer qu'une marque s'associant à un événement eSport améliore son image (35%) ou est moderne (34%). Enfin, 28% d'entre eux pensent que le soutien d'un sponsor à une compétition est indispensable à sa réussite.

Notes et références

[1] Médiamétrie et Mediametrie//NetRatings – Audience Internet Global – octobre 2017 – Base : 2 ans et plus

* Pratique d'un jeu vidéo à plusieurs dans le cadre d'une compétition durant laquelle s'affrontent des joueurs professionnels ou amateurs, seuls ou en équipe.

** On appelle influenceur une personne possédant une certaine notoriété et qui prend la parole sur des thématiques précises de manière active sur le web via des plateformes de vidéo, réseaux sociaux ou autres. Un "influenceur gaming" traite de sujets liés à l'univers des jeux vidéos.

L’étude a été menée de juillet à septembre 2017 auprès de 3581 internautes âgés de 15 ans et plus.

Publié le 29 mars 2018 par Emmanuel Forsans

Commentaires des lecteurs

Anon
Anon
29 mars 2018
Répondre
MP
Article bâclé.
On ne connaît ni la/les sources, ni la population étudiée, ni la/les méthodes de récolte de données, ni la/les méthodes de calculs ...
Cet article mériterait soit d'être complètement refait, soit d'être simplement et purement supprimé.

Cordialement,
Anon.
AFJV
AFJV
29 mars 2018
Répondre
MP
@Anon : La source est Mediametrie.
L’étude a été menée de juillet à septembre 2017 auprès de 3581 internautes âgés de 15 ans et plus.
mathis01250
mathis01250
29 mars 2018
Répondre
MP
Ils viennent d'où ces 3581 internautes ?
Vos pourcentages montrent quoi ? 43% d'évènements Esport sont sur FIFA ? (Faux) 43% des interrogés ont indiqué qu'ils jouaient le plus à FIFA ? (En quoi est-ce de l'esport ?) 43% des diffusions Twitch montrent du FIFA ? (Faux, et pas forcément de l’esport)
43+34+27 ça fait 104...
L'intention est louable, vous voulez montrer que l'Esport grandis en France.. Mais il ne faut pas bruler les étapes. Vous vous déclarez comme "L'agence Française de jeu Vidéo" Agissez comme tel, soyez précis sur les mots que vous employez.
Quand vous parlez d'influenceurs, vous parlez de joueurs professionnels ? ou de Youtubeurs comme, par exemple, Squeezie ? Ce serais dommage de confondre Esport (compétitions) et Youtubers Gaming (divertissement)

Faites la seule chose qui vous sauverais l'honneur. Corrigez votre article, ou supprimez-le (on préfèrerais le premier choix) Le fait que vous receviez autant de feedback négatif sur twitter devrait vous faire réagir rapidement
Axel
Axel
29 mars 2018
Répondre
MP
@mathis01250 : Bonjours, certe cet article n'est pas complet. Mais avant de critiquer ou quoi renseinger vous sur YouTube ou des sites de ce genre.
L'eSport prend de plus en plus d'empleur en france et même dzns le monde.
Pour une final mondial de RAINBOW-SIX SIEGE (jeu de strategie/guerre) il y a eu 20 millions de réléspectateurs plus 5 milles (meme plus) qui ont assister sur scéne.
Et ce qu'ont appeles l'eSport n'est rien dautre que fzire de la competition online ou sur scene et ce n'est pas seulement joué a FIFA comme vous dites.
Les plus grandes competition sont ESL.
Mathis01250
Mathis01250
29 mars 2018
Répondre
MP
Il n’y a jamais eu millions téléspectateurs sur r6... 371k a la finale Penta v EG selon millenium... Ne pas confondre viewers et heures visionnés.
C’est l’article que je critique, pas l’esport. Je critique le fait que l’etude est faussée. Oui ESL est LE référent esport, et pourtant le jeu le plus joue en esl n’est pas Fifa (ou n’importequel autre jeu de sport)
L’esport grandis, mais il n’y a pas 3,8 millions de « fans » d’esport en France, en tout cas pas selon la définition officielle d’un « fan » c’est important d’etre précis sur les termes utilisé, car c’est grâce à des articles de ce genre que les annonceurs décident ou non d’agir sur un domaine
Yukiteru
Yukiteru
29 mars 2018
Répondre
MP
Totalement d'accord, avec ceux qui remette en question l'article
Poster un commentaire

Partager